L'AMICALE

     Centre communautaire

       francophone de Durham

 

 

Durant les trois jours de célébration du 25e anniversaire de L'Amicale qui a eu lieu les 27, 28 et 29 septembre 2013, la communauté de Durham a démontré son amour et son attachement à l’ACCFRD en participant à cette grande fête communautaire. Tous les billets ont été vendus quelques semaines avant la date des activités annoncées.

  

Nous avons profité de ce moment privilégié avec la communauté pour organiser une campagne de levée de fonds pour l'installation de nouvelles fenêtres à l'édifice; en une soirée nous avons atteint notre objectif. La communauté a été plus que généreuse envers L'Amicale.  C'est la première fois dans l'histoire de L'Amicale que l'on reçoive autant de dons. Est-ce un signe des temps, nous l’espérons.

 

J'ai compris enfin que nous avions, pour une fois, cicatrisé les blessures du passé et que le centre communautaire était là pour un autre 25 ans ; en dépit de l'absence de subventions des gouvernements, provincial, municipal et fédéral. Grâce à l'appui de la communauté, L'Amicale continue à offrir des activités culturelles et sociales qui plaisent aux francophones et francophiles de la région de Durham. 

 

Je remercie, une fois de plus, tous les donateurs, sans oublier les bénévoles et le conseil d'administration pour leur dévouement et leur fidélité à l’ACCFRD.  25 ans dans la vie d'un centre communautaire dont l'existence dépend de la bonne volonté de ses membres bénévoles est un exploit communautaire appréciable qu'il faut souligner avec grandeur. 

 

Roger Brideau, président

 

 

Présidents

Il appartient maintenant à la nouvelle génération francophone de prendre la relève pour mener l’ACCFRD à un autre 25 ans.  Pendant trois jours les pionniers qui ont travaillé à mettre en place L'Amicale avaient le cœur en fête et ont encore le désir de poursuivre leur travail en mémoire de ceux et celles qui ne sont plus. Le jeu en valait la chandelle car la fierté de festoyer et manifester dans sa langue était palpable. Dans la salle, parmi les convives il y avait des gens qui venaient du Québec, d'Ottawa, de Toronto, du Nouveau Brunswick et d'ailleurs. Ils ont tous passé d'excellents moments à L'Amicale.

 

 

JGChiasson

 Anne-Marie et JG Chiasson

Vendredi soir, en compagnie du conteur acadien Jean-Guy Chiasson, ils ont ri et appris quelques mots du vocabulaire acadien tels que baille, peur de la baille c'est avoir peur de prendre son bain, badjeuler c'est chicaner et fardoches veut dire branches de broussailles. 

Vendredisoir

   

Sr GisèleSamedi soir, Sœur Gisèle Pilon a soulevé la foule avec ses musiciens. ''Wow! Ce n'est pas croyable, disait-elle», en introduction. «Ce n'est pas croyable, il me semble que c'était hier... le temps passe trop vite. Je suis vraiment contente d'être ici ce soir pour fêter avec vous. Ça me fait vraiment chaud au cœur de revoir tous ces beaux visages devant moi que j'ai connus et tant aimés. Il fait tellement bon se retrouver pour chanter et célébrer et avoir beaucoup de plaisir ensemble. Je ne veux chanter que la joie de vivre... mais surtout beaucoup d'amour.»

 

 

ChoraleDimanche, ce fut le brunch de la relève avec la chorale Franco-Énergie sous la direction de Madame Renée Thompson-Roy. Les enfants ont chanté avec tout leur cœur et les gens présents ont apprécié le spectacle. Ce fut un moment agréable et très bien apprécié. Cette chorale , nous dit Mme Thompson-Roy, "a gagné la première place en 2001 au festival Kids for the Kids à Pickering et se classe parmi les 10 meilleures chorales pendant plusieurs années". Ce fut un honneur de les avoir parmi nous en ce jour de la célébration du 25e anniversaire de L'Amicale. C'est notre relève!

 

    

Samuel Montas, président sortant